•  

     

     

    La psychologie de l'éveil

    Pour une pratique de la psychologie comme chemin d'éveil spirituel

     

     

     

     

  • Pourquoi ces ateliers ?

     

    Se poser des questions existentielles millénaires

    Notre ambition dans ce site est de partager les réponses millénaires, aux questions existentielles auxquelles la condition humaine confronte l’Homme depuis toujours, et de les actualiser par les connaissances et les découvertes actuelles, dans les différents domaines des sciences humaines, des sciences physiques et de l'ethnologie.

     

    Mieux connaître la vie psychique

    Notre pari est qu'il est possible de porter à la connaissance du plus grand nombre, des éclairages sur les éléments constitutifs de la Psyché humaine.

     

    Ce site ne simplifie pas la complexité de Psyché, il veut la rendre accessible.

     

    Il envisage une anatomie de la Psyché. Cette matière subtile qui échappe à la rationalité et qui pour autant préside à nos destinées.

     

    Comprendre la dimension métaphysique de l'être humain

    Il considère qu’une approche moderne et laïque de la vie psychique a rompu avec la dimension métaphysique de l’homme. Or les plaies de l’âme individuelle et collective ne trouvent leur espace de guérison que dans une connaissance métaphysique de l’Homme.

     

    Sortir de nos impasses de vie

    Il affirme que les maladies noétiques sont les maladies de l’esprit. Nous les connaissons sous les noms de « psychoses et névroses » depuis que la psychanalyse a rompu avec la nature ontologique de l’être. Depuis cette rupture, il découle une incompréhension des ressorts de la vie psychique, et pour seule réponse à ses débordements, la camisole chimique.

     

    Réaliser sa complétude

    Il reconnaît à l’homme ses quatre dimensions : physique, psychique, spirituelle et divine. Elles sont inséparables et insécables, et constitutives de la nature ontologique de l’homme, dont il a vocation à jouir, de sa naissance à sa mort, pour développer une conscience supérieure.

     

    S'ouvrir à plus grand que soi

    Il s’appuie sur une des affirmations majeures des neurosciences, à savoir que la conscience n’est pas une activité neuronale, pour affirmer, comme de nombreuses traditions l’ont fait dans le passé, que la névrose est une fermeture de la conscience et que l’éveil est une présence à la Présence.

    Il envisage que tout travail d’introspection a pour finalité l’éveil, et qu’il ne se limite pas à la consolidation d’un Moi défaillant.

  • Présentation des ateliers Esprit et Matière

  • Liste complète des ateliers

     

  • Ateliers "Esprits et Matière"

    Les Ateliers privilégient une pédagogie interactive, toutes vos questions sont les bienvenues.

    L'Ombre

    « Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. »
    Carl Gustav Jung
     
    Les faces cachées du Moi​
     
    L’ atelier sur l’Ombre interroge les faces cachées du Moi, dont la genèse retrace à l’identique l’avènement du monde.
     

    L’Ombre est un principe métaphysique. Reconnue par de nombreuses traditions , elle ne s’oppose pas à la lumière , elle en est la matrice.

     

    En tant qu’ archétype jungien elle est une composante dynamique de la psyché qui se forme en opposition avec l’activité du conscient. Elle est personnelle à l’individu et en même temps une déclinaison de l’ombre collective.

    Cet atelier aborde dans une pédagogie interactive ces deux dimensions.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Le Processus Alchimique

    « Le miracle de l’alchimie correspond à la nature la plus fondamentale de l’homme, celle de coïncider d’une façon vivante et absolue avec tout ce qui est »

    Khalil GIBRAN

     

    Le Moi en quête du Soi

     

    L’atelier sur le processus alchimique aborde les apports de la tradition alchimique à la psychologie moderne et interroge sur le parallélisme existant entre l’inconnu de la matière et l’inconnu de la psyché.

     

    Le processus alchimique est à la matière ce que le processus d’individuation est à la psyché. Les grands principes de l’alchimie médiévale y sont abordés, ce qui permet de comprendre pourquoi Jung a trouvé dans cette approche les fondements théoriques de son expérience personnelle et de la psychologie des profondeurs.

     

    Il est l’ancêtre de la psychologie moderne. En effet, très loin de la réputation sulfureuse qui lui a été faite, l’alchimie se révèle une quête pertinente de la connaissance du Soi à travers soi.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    L'Altérité Psychique

    Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente. »
    Antoine de Saint Exupéry

     

    Moi et l’autre à travers le mythe d’Abel et Caïn

     

    L’atelier sur l’altérité psychique aborde l’émergence de l’altérité à travers les différents stades d’évolution de la psyché, de l’enfance à l’adulte, de la fusion à la triangulation ; et interroge sur la place que nos schémas intra psychiques laisse à l’autre. Nous sommes sollicités dès les premiers âges de la vie à résoudre cette équation : l’autre égale, une présence, une absence, une figuration, une menace, un danger, etc. La réponse issue de nos expériences psychoaffectives va conditionner notre rapport à l’autre et à tout autre.

     

    L’altérité psychique est la signature de la maturité psychoaffective. L’autre est une notion qui encombre dès lors qu’elle vient tourmenter la peur du manque à laquelle est exposé un individu qui manque de lui-même et à qui le Grand autre manque.

     

    Le mythe d’Abel et Caïn est une métahistoire qui nous restitue le dénouement dramatique d’une altérité qui ne s’est pas trouvée.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    De Chaos à Cosmos, l'individuation

    « Trop d’animalité défigure l’homme civilisé, trop de civilisation crée des animaux malades »

    Carl Gustav Jung

    Le principe dynamique de la psyché

     

    L’atelier sur le processus d’individuation aborde, les mécanismes du processus d’individuation, son aboutissement, sa mise en échec et sa contribution à l’évolution de la psyché collective par la réduction de l’individualisme. Il interroge le processus de croissance qui est à l’œuvre au sein de la psyché. Une pulsion de réalisation dynamise la psyché humaine qui ne peut pas se soustraire à sa croissance. Elle peut seulement l’entraver, la retarder par le biais des mécanismes de défense, de la rigidité des représentations, et surtout de l’ignorance du principe de la métamorphose qui fait loi tant au plan biologique que psychologique.

     

    Le processus d’individuation a pour aboutissement la complétude et non la perfection qui reste l’apanage d’un Moi idéalisé.

     

    Deux grands mythes rendent compte de la vie des archétypes qui interagissent dans ce processus d’émancipation de la psyché collective au profit de la psyché individuelle.

    Le processus d’individuation à travers le mythe de l’Exode

    Le processus d’individuation à travers le mythe des 12 travaux d’Hercule.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Masculin & Féminin

    « Faisons un Adam, dit Élohim dans notre image, capable de notre ressemblance. Élohim crée l’Adam, dans son image, il crée lui, mâle et femelle, il crée eux ». traduction du livre de la Genèse , chapitre 1 d' Annick de SOUZENELLE

     

    La psyché androgyne

     

    Cet atelier aborde , l’organisation énergétique de la psyché qui repose intégralement sur la tension entre ces deux pôles « Masculin/Féminin », distincts, mais pas séparés comme l’indique si bien le Taoïsme. Il envisage le processus d’individuation comme l’intégration des deux moitiés de la psyché. En effet la tension entre le féminin et le masculin constitue la base même du psychisme humain.

     

    C’est un principe fondateur de la Création et de la vie psychique. Tous les mythes de la Création quelque soit les cultures, font état d’une scission au sein de l’unité principielle.

     

    Le mythe de Tirésias et le mythe de Platon rendent compte de cette unité première qui s’est polarisée entre le Masculin et le Féminin.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Les Archétypes Jungiens

    « Ils sont une forme symbolique qui entre en fonctions partout où n’existe encore aucun concept conscient »

    Carl Gustave Jung

    La fonction de l’archétype dans la vie psychique

     

    L’atelier sur le thème des archétypes aborde comment les six archétypes jungiens constitutifs de sa représentation de l’appareil psychique interagissent au sein de la psyché, pour le meilleur comme pour le pire. Il interroge cette notion qui reste obscure pour les non-initiés à la psychologie des profondeurs. Ils sont pourtant l’essence même des courants de vie qui traversent la psyché humaine et une clé de lecture formidable pour comprendre les débordements de cette dernière.

     

    Ils ne sont pas directement accessibles par l’expérience et échappent à toute conceptualisation. Le conscient peut les appréhender par la voie des mythes, des rêves et de symboles.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Éros

    « La psychologie de la femme repose sur le principe du grand Éros qui unit et sépare, tandis que l’homme s’attache, depuis toujours, au Logos comme principe suprême »

    Carl Gustave Jung

     

    La voie du milieu par l’union des contraires

     

    L’atelier sur l’Éros aborde dans une pédagogie interactive, l’union des contraires par la voie du milieu comme l’une des caractéristiques les plus fondamentales de l’expérience intérieure. Il propose d’étudier l’Éros dans tous ses états et de restituer sa finalité première dont il a été détourné : la totalité psychique par la conjonction des opposés.

     

    L’Éros est une force de cohésion qui travaille à maintenir l’unité et l’intégrité de la psyché. Pour Jung, il a une fonction de relation qui permet le dialogue entre le conscient et l’inconscient. De ce dialogue émerge un nouvel être unifié, émancipé des forces chaotiques de l’inconscient et donc de la psyché collective.

    Dieu de l’amour et de la puissance créatrice il est le plus beau des dieux immortels nous dit Hésiode.

     

    Le mythe de l’âne d’or d’Apulée en 161 A J-C rend compte avec une très grande précision des écueils rencontrés par Psyché dans sa quête de l’Éros dont elle est déjà l’épouse.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    L'Acceptation

    « L’acceptation nous affranchit immédiatement de ce que nous acceptons »

    Jean KLEIN

     

    Cesser de rentrer en résistance avec ce qui est

     

    L’atelier sur l’Acceptation aborde dans une pédagogie interactive, les mécanismes intrapsychiques qui nous font entrer en résistance avec ce qui est, comme l’attachement et l’identification. Il interroge la vraie nature de l’être, qui est ouverture, disponibilité, détente, gratitude, santé ; et la réalité de nos oppositions, crispations, refus, tensions et récriminations à l’égard de la vie qui manquerait de bienveillance à notre endroit.

     

    Il existe une issue à cette inhumanité que nous nous imposons en accumulant des oui psychologiques d’individus, enclins à privilégier ce qu’ils voudraient qui soit au détriment de ce qui est. L’acceptation est un oui organique à ce qui est . La vie s’exprime dans le corps et par le corps, et quand notre pensée s’approprie les sensations, alors le psychologique nous embrouille et avec lui la réalité.

     

    Le mythe de Job restitue ce long apprentissage de l’acceptation qui ne porte pas sur la chose à accepter, mais sur l’acceptation elle-même.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Animus & Anima

     

    « L’homme moderne n’a rien trouvé qui remplace la protection contre l’inconscient que la mère apportait, que la mère signifiait. C’est pourquoi il modèle inconsciemment son idéal de mariage de telle sorte que sa femme soit amenée si possible à pouvoir assumer le rôle magique de la mère… ».

    Carl Gustave Jung

     

    La nostalgie de l’autre polarité, indispensable à la plénitude

     

    L’atelier sur l’Anima Animus aborde dans une pédagogie interactive, l’étude approfondie de l’archétype sexuel jungien. L’archétype sexuel est de sexe opposé à l’individu sexué. Ainsi, l’Animus est la personnification masculine de l’inconscient de la femme, et l’Anima est la personnification féminine de l’homme.

     

    La libération de l’Anima de l’image de la mère constitue un enjeu majeur de l’évolution psychique de l’homme adulte, qui cesse alors d’être un petit garçon. Il en est de même pour la libération de l’Animus de l’image du père pour qu’advienne la femme adulte et que cessent les comportements de petite fille.

     

    Cette libération est le gage de la totalité psychique dont chacun a gardé la nostalgie dans les profondeurs de son inconscient, tant il est vrai que les hommes et les femmes ne sont que la moitié d’une histoire.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    L'Archétype des archétypes

    « Dans les profondeurs de l’âme humaine, la voix du Créateur appelle sans cesse. »

    Rav Kook

     

    Unus Mondus, ou l'archétype du sens

     

    L’atelier sur l’Archétype des archétypes selon la Kabbale, aborde dans une pédagogie interactive, un rapprochement entre l’Unus Mondus de Jung, archétype de l’Unité, et le Yod de la tradition mystique juive.

     

    La Kabbale est la version ésotérique du judaïsme et constitue une clé de lecture de l’Univers et de la condition humaine. Cette approche, au-delà de sa complexité, offre un modèle d’appareil psychique à travers l’arbre de vie et de nombreuses similitudes avec l’analyse psychologique de Jung.

     

    La loi d’Amour, attraction/répulsion que nous connaissons sous le nom d’Éros, est fondamentale dans la Kabbale, car selon cette tradition le monde repose sur la relation du Féminin et du Masculin. Le Masculin s’exprime dans l’expansion de la Lumière, et le Féminin dans son assignation à résidence : la shekhina.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Les origines métaphysiques de la Souffrance

     

    « L’homme devenu transparent à l’essence divine inhérente à son être est une personne »

    K.B Durkheim

     

    L’errance de l’homme coupé de son intériorité

     

    L’atelier sur les origines métaphysiques de la souffrance aborde dans une pédagogie interactive, la distinction entre la douleur, la souffrance et l’épreuve.

     

    De même qu’il interroge l’immaturité psychoaffective du genre humain, il en nomme l’origine qu’il lie à la problématique de l’attachement et son arborescence : l’intolérance à la frustration, le déficit d’autonomie, l’avidité du Moi. Si l’attachement est un besoin vital pour le bébé, il est une pathologie du lien pour un adulte.

     

    Il interroge le statut « d’être abouti » que l’homme moderne s’est octroyé au prétexte qu’il pense. Coupé de sa nature ontologique, l’homme est livré à ses pulsions et compense son inconsistance identitaire par le pouvoir, la possession et la consommation.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    La Thérapie Psychosociale

    « Ce que l’on crée en soi se reflète toujours à l’extérieur de soi. C’est là la loi de l’univers. »

    Bhakti Gawain

     

    La psyché au travail

     

    L’atelier sur la Thérapie psychosociale mène une réflexion, dans une pédagogie interactive, autour de ce qui se rejoue au sein des organisations qui relèvent de la dynamique intrapsychique de ses acteurs.

     

    Il interroge la conception de l’homme que véhiculent les systèmes économiques, les organisations et les métiers d’accompagnement.

     

    Il développe une approche aux frontières du psychique et du social et réconcilie deux univers dont les exigences sont opposées : Psyché et l’Entreprise.

    La société actuelle est confrontée à une remise en cause des valeurs sociétales comme le travail, la croissance, la morale économique, l’éthique et la place faite à l’Autre.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    La Mort et le processus du mourir

     

    « Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. »

    Victor Hugo

     

    La fonction psychique de Thanatos

     

    L’atelier sur la Mort aborde ce que nous savons de la mort aujourd’hui et sur ce qui en est dit dans les différents courants philosophiques et religieux.

     

    C’est une exploration des réponses possibles qui sont apportées à cette grande question de la mort : la sienne et celles des autres. Elle est une réalité non négociable à l’origine de vécus insoutenables.

     

    Il met l’accent sur le caractère intraitable et redouté de la mort tant quelle est opposée à la vie, alors que son autre polarité est la naissance. En effet c’est un abus de langage que d’opposer la mort à la vie. Cette dernière l’intègre. De la même façon que dans la vie psychique une force de cohésion affronte une force de dislocation ; de cette tension née la vie psychique.

    Il est plutôt question dans cet atelier du processus de mourir, dont le corollaire est la reconnaissance d’un principe d’animation de la matière, nommé âme ou psyché.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Le Masochisme, archétype de la reliance

    " l’homme prend sur lui-même le devoir de réaliser l’œuvre de rachat, l’opus, et il attribue l’état de souffrance et le besoin de rédemption qui en découlent à l’anima mundi emprisonnée dans la matière »

    Carl Gustave Jung

     

    La fonction psychique de la pulsion de religiosité

     

    L’atelier sur le Masochisme, aborde ce concept sous un autre angle, celui de la pulsion de la religiosité.

    Nous sommes accoutumés à une compréhension approximative de ce concept du masochisme. Il est récent, et cet atelier, à l'instar de Jung lui préfère des mots autrement plus précis, comme souffrance, sacrifice, métanoïa. L'homme aspire a être relié à plus grand que lui.

     

    Il questionne à travers de multiples exemples historiques, le rapport de l'homme à la souffrance, de l'utilité de cette dernière; réhabilite la notion de sacrifice, faire le sacré ; re situe le mal comme une nécessité ontologique, sans pour autant en faire l'apologie.

     

    Il s'appuie sur différents courants traditionnels pour éclairer cette aspiration de l'homme à l'universel , qui, des profondeurs de son inconscient exige des ruptures, des renoncements et une transformation de ses préoccupations exclusivement narcissiques, au bénéfice d'une conscience supérieure qu'il est sommé de réaliser.

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    Atelier mensuel " Que disent vos rêves ? "

    "Que disent vos rêves?"

    Carl Gustave Jung

     

     

    Cet atelier est mensuel et s'inscrit dans un cycle de 8 séances , consacrées à une initiation au langage de l'inconscient par l'analyse des rêves des participants ou de leurs patients le cas échéant.

    Un engagement sur les 8 séances est demandé, car il s'agit d'un groupe didactique et intégratif et le nombre de participants est limité à 10.

     

    La fonction onirique est une correspondance entre le conscient et l'inconscient trop souvent méconnue et pourtant ce dialogue est un facteur de stabilité mentale et psychique.

    Nos rêves transmettent des informations de la partie instinctive à la partie rationnelle de l’esprit humain afin qu’il s’enrichisse du langage oublié des instincts, et intègre qu’il se leurre en pensant que la répression entraîne la suppression.

    La neurobiologie moderne nous confirme que le rêve se déclenche à partir des structures profondes et instinctives du système nerveux central.

     

    Pour Jung les symboles du rêve n'ont pas un sens caché.

    En ce sens, ils n'ont pas à être interprétés. Ils ne sont pas exclusivement l’expression d’un désir refoulé mais ils témoignent d’un processus de transformation de la personnalité, présent dans l’inconscient du rêveur et qu’il a appelé « processus d’individuation ».

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

    La maturité psychoaffective, vivre le couple ou vivre en couple

    « Nul ne peut faire l’expérience du Soi s’il ne se confronte à un autre. »Carl Gustave Jung

     

    La psyché a une aspiration naturelle à l'unité et à la complétude.

     

    Ce qui est à l’œuvre au sein d’un couple, c’est le processus d’individuation, fil conducteur de l’ensemble des ateliers Esprit et Matière.


    Cet atelier aborde le sujet sensible de la maturité psychoaffective qui s’exprime dans un couple.


    J’entends par la formule vivre en couple : le besoin d’un être unique, pour qui je suis unique et qui puisse répondre à un besoin de fusion.
    Pour ce qui est de la formule vivre le couple, elle répond à un besoin de communion même si elle partage avec la première le besoin d’un être unique, pour qui je suis unique.

    Chacune de ces deux versions obéit à une dynamique qui lui est propre et correspond à des représentations imposées par la culture dominante de chaque époque.
     
    La bisexualité psychique à l’œuvre dans le couple est étudiée dans cet atelier à travers les notions d’Anima et d’Animus. Ils seront considérés comme des partenaires intérieures, gage d’une complétude psychique qu’aucun partenaire extérieur ne peut assurer.
     
    Le couple demeure une aspiration universelle. Il s’agit dans cet atelier de préciser à quelle finalité inconsciente il obéit et d’évaluer le coût psychique de cette ignorance.

     

     

    Pour plus d'informations

    S'inscrire

  • Pour s'inscrire à un atelier

    Vous pouvez réserver votre participation à l'atelier de votre choix en ligne.

     

    Choisissez votre tarif (pro ou individuel) en sélectionnant une "variante".

     

    Show more
  • Coordonnées et Plan d'accès

  • et aussi ...

    Des programmes audios et des livrets pour comprendre les ressorts de la psyché

    Le Processus d'Individuation

    Ou le principe dynamique de la psyché

    Dans ce programme audio et sa version écrite, Dominique Baumgartner nous éclaire sur ce qu’est le processus d’individuation. Comment celui ci, à l’oeuvre dans nos vies, est une force active de guérison et de transformation. Dominique l’aborde sous plusieurs perspectives inspirées de différentes traditions : la traditions grecque, la tradition judaïque et la tradition alchimique du Moyen Age. Elle développe enfin la perspective de Carl Gustav Jung qui a popularisé ce concept dans le champ de la psychologie et du développement personnel et spirituel.

     

    Commander la version audio

    Commander le livret

    Commander le coffret

    Le décalogue du dirigeant

    Ou le processus d’individuation revisité à travers le mythe de l’exode et des 10 plaies ​

    Dans ce programme audio, comme dans sa version papier, Dominique Baumgartner nous dit que l’homme projette sur les systèmes et les organisations qu’il crée, la représentation qu’il a de lui-même. Elle nous propose une relecture du mythe de l’Exode pour illustrer ce qui advient lorsque le Processus d’Individuation est à l’œuvre ou à l’arrêt, tant pour l’individu que pour un collectif. Dominique considère le mythe comme une métahistoire qui rend compte d’une réalité supérieure que l’homme moderne veut ignorer, et cela à ses dépens.

     

    Commander la version audio

    Commander le livret

     

    A paraitre ...

    Ces deux titres sont les premiers d'une série qui a vocation à se compléter au fil du temps.

    - l'Ombre, ou la psyché ignorée

    - La relation projective, mécanismes et conséquences

    - les origines métaphysiques de la Souffrance

    - L'Altérité à travers le Mythe d'Abel et Caïn

     

  • Dominique Baumgartner

     

    Dominique est Analyste jungienne, elle pratique un coaching des profondeurs dans une approche originale de Thérapie Psychosociale appliquée aux organisations. Elle est également enseignante, expert pour l’Association pour le Progrès du Management et membre de l’Association des Auteurs et Conférenciers d’Entreprise.

     

    Dirigeante de Cree-Coaching