• Prométhée

    Prométhée le Titan , qui a dérobé le Feu aux dieux de l'Olympe

    Le héros précurseur du transhumanisme

    Présentation de l'atelier

  • Prométhée symbolise les forces archaïques

     opposées aux forces de l'Esprit

    Les forces inconscientes qui veulent devenir conscientes

    Que dit le mythe à propos de Prométhée ?

    Qu'il n'est pas humain, il est un Titan. Il appartient à la race des divinités primitives, qui régnait sur le monde avant les dieux de l'Olympe. Il est le fils de Thémis , la déesse de la justice et d'Ouranos, dieu de l'éternité qu'il a détrôné et tué; et frère d'Épiméthée.
    Le mythe nous dit que Prométhée et Épiméthée sont tous les deux au service des dieux qui leur ont confié la tâche de répartir toutes les qualités et attributs nécessaires pour chaque organisme vivant; que Prométhée est une créature primordiale indifférenciée et un Titan rusé qui roule Zeus en personne lors d'un banquet. Ce dernier furieux se venge de Prométhée en retirant le Feu des créatures que ce dernier avait engendrées. Ce châtiment terrible les renvoie à leur animalité. Prométhée, soucieux de leur devenir , s'empare du Feu dans la forge d’Héphaïstos, le dieu du feu et de la forge et auprès d'Athéna, déesse de la Sagesse. Avec le feu, les hommes retrouvent leur existence technicienne : ils peuvent se servir du feu pour leur sidérurgie, leur artisanat , pour faire cuire les viandes et communiquer avec les dieux.

    Prométhée le conscient, et Épiméthée l'inconscient

    Prométhée "le prévoyant" et son frère Épiméthée "l'imprévoyant" représentent la nature double de l'être humain: "celui qui pense avant" , et dont la réflexion contient les pulsions et "celui qui pense après" et qui leur succombe.
    Le mythe nous dit qu’Épiméthée a voulu travailler seul dans la répartition des qualités, talents et ressources de chaque espèce , tâche que les dieux lui avaient confiée sous la supervision de son frère aîné, Prométhée. Lorsque ce dernier s’en inquiète, il ne peut que constater que son étourdi de frère a oublié de doter les hommes. Donc dans la nature tout est en ordre, mais pour ce qui est de la nature humaine, elle est dépourvue de tout, faible et impuissante. Les deux frères sont bien embarrassés; alors Prométhée , le Titan, tente de réparer cette erreur et décide de dérober à Héphaïstos , le Feu, attribut suprême des dieux, pour consoler ses créatures et leur conférer le statut d’âmes vivantes, car désormais animées de Feu sacré de la vie: le pneuma, le souffle. Ce fut là un Processus d’individuation en accéléré, à savoir une déification immédiate avec ses conséquences...

    Mais quel est ce Feu que le Titan Prométhée a dérobé ?

    Le Feu dérobé est le feu sacré, celui de la Connaissance et de la Sagesse. Prométhée les donne aux hommes pour qu'ils puissent maîtriser les techniques, les arts et les sciences. C'est ainsi que ces derniers partagent avec les dieux, le savoir, l'intelligence et la conscience. Dépositaires de la Connaissance concrète qui a été dérobée à Héphaïstos , le Dieu de la forge et de la métallurgie et de la Connaissance abstraite, dérobée à Athéna, déesse de la Sagesse, les hommes rivalisent avec les Dieux. Animé d’une bonne intention, « le prévoyant » n’a pas anticipé l’usage que l'humanité ferait de ce don et sans le savoir, il l’a précipité dans une civilisation technocratique, rationnelle et froide, menacée par son auto-destruction et par les forces chaotiques de l’inconscient dont elle ne s’est pas différenciée, déniant même jusqu'à leur existence.
    Ce mythe est d’une actualité brûlante : le « feu éternellement vivant » d’Héraclite, celui de la Pentecôte dans le christianisme, le feu céleste « Surya » dans l’hindouisme, a été remplacé par les armes à feu, l’eau-de-feu, les feux de la passion...

    Le châtiment infligé par Zeus

    Zeus, courroucé, se venge sur les hommes et sur Prométhée. Pour les premiers, il dépêche sur la terre Pandore, la première femme qui leur fut donnée de voir et qu' Épiméthée va s'empresser d'épouser. Or Pandore, mandatée par les Dieux pour punir tous les hommes de leurs prétentions à vouloir rivaliser avec eux , en possédant le Feu /Esprit, ouvre la fameuse boîte qui contient tous les maux : la maladie, la mort, la souffrance, la folie, la haine, le travail, la misère, le désespoir se répandent sur la terre. Seul demeure coller dans le fond de la boîte, l’espoir. Pour le second , le châtiment est des plus sévère : Zeus le fait enchaîner au sommet de l’Elbrouz, un mont du Caucase. Chaque jour, un aigle dévore son foie, qui se régénère la nuit. Le foie est, en effet, le seul organe humain à repousser.

    Le processus alchimique de l'individuation de Prométhée

    Une analyse symbolique du mythe permet de comprendre que l'aigle qui vient dévorer le jour, le foie qui repousse la nuit, représente le Conscient qui s'émancipe des forces obscures de l'Inconscient. Prométhée est exposé à une succession de jours et de nuits éprouvants, enchaîné à ses identifications , complexes, névroses, croyances et autres matériaux que symbolise le rocher du mont Caucase auquel il est rivé et dont il ne peut s'échapper. Pour se libérer de l'emprise de la matière brute dont il est originaire, il doit humaniser les contenus de l'inconscient, et s'élever consciemment et non par ruse, jusqu'à l'Olympe. Il y sera admis après mille ans de supplice grâce au sacrifice du centaure Chiron mi-homme, mi-cheval, connu pour sa sagesse et son intelligence: il obtient la libération de Prométhée auprès de Zeus, en échange de sa propre vie.

    Qu'en pense Jung ?

    Pour C.G Jung , un mythe illustre la victoire de la conscience sur l’inconscient sachant que l’inconscient n’a de cesse que de récupérer la conscience récemment acquise.
    L’homme doit ainsi faire appel à l’énergie du héros pour préserver le Feu /esprit qu’il a acquis et que l’inconscient veut lui reprendre. Il doit sans cesse se débattre avec la force d’absorption de l’inconscient dont la nature même est d’être indifférenciée. Et que dans le même temps l’homme est sommé de se différencier : à savoir, éveiller sa conscience et son discernement. Cette dynamique contraire entre la nature de l’inconscient et la nature de la conscience condamne le héros à une éternelle répétition.

  • Pour en savoir plus

    Replay audio de l'atelier interactif

    3 heures d'écoute
    Tarif : 10€
  • Découvrez d'autres thématiques

    Consulter notre site

  • Coordonnées

    Dominique Baumgartner

    06.08.26.08.92

    dominique.baumgartner@cree-coaching.com

    26 avenue du Belvédère- 93310-

    LE PRÉ SAINT- GERVAIS

    Métro: ligne 11 , stations Porte des Lilas ou Mairie des Lilas